La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement fermé , il ouvrira ses portes à 09h30 05 34 42 49 19
logo Biocoop
Biocoop Trinité

Ouverture de la première boucherie du réseau Biocoop

Ouverture de la première boucherie du réseau Biocoop

Le 04/06/2019


Biocoop ouvre sa première boucherie-charcuterie-traiteur à Ponts-De-Cé (49), La CABA. Un magasin pas comme les autres, qui prône le flexitarisme, grâce à son offre mixte carnée/ végétarienne. De quoi satisfaire tous les palais.

 

Biocoop ouvre sa première boucherie-charcuterie-traiteur à Ponts-De-Cé (49), La CABA. Un magasin pas comme les autres, qui prône le flexitarisme, grâce à son offre mixte carnée/ végétarienne. De quoi satisfaire tous les palais.

 

 Mardi 4 juin 2019. La ville des Ponts-De-Cé (49) est au cœur d’un événement local : Biocoop – représenté par l’une des ses coopératives de consommateurs historique – inaugure sa première boucherie-charcuterie-traiteur bio, en lieu et place d’une ancienne charcuterie.

Particularité du magasin : proposer, en plus de la viande, une offre « traiteur » bio végétarienne et des plats ‘végé’ cuisinés sur place par un chef, à partir de produits bio, locaux et de saison.

 

Relancer l’artisanat

 

Pour Biocoop, l’objectif est de créer un nouveau modèle d’artisanat. Un modèle qui soit un lieu d’échanges et de conseils, prônant la qualité, le respect des produits, et l’équilibre dans l’assiette.

 

Le manifeste de Biocoop sur la viande bio

 

manifeste_boucherie_La_CABA_Biocoop
 

 

 

"L’ouverture de cette boucherie-charcuterie-traiteur est aussi une opportunité de soutenir davantage la production des éleveurs, membres de la coopérative, en créant un ‘laboratoire’ dédié à la découpe de la viande.

Cet atelier permettra d’étoffer la gamme de viandes proposée à la vente en libre-service dans l’ensemble des magasins de La CABA. Offre végé et/ou carnée, la clientèle angevine aura le choix selon ses envies".

Matthieu Pérouse, directeur général de la CABA.

 

 

En termes de traçabilité, la viande est issue de producteurs locaux, connus de la coopérative. « Nous choisissons, identifions les bêtes qui vont se retrouver dans nos rayons. L’offre est parfaitement maîtrisée », ajoute l’interlocuteur.

Pas moins de quatre salariés vont officier dans la boucherie angevine : un chef boucher et son adjoint, une cuisinière dédiée au traiteur et une autre à la vente. Avec pour chacun, l’envie de porter les valeurs, de La CABA – et par extension de Biocoop – et de défendre l’artisanat, selon Biocoop.

 

Trois questions à Victor Decouen, chef-boucher à La CABA :

 

Votre métier varie-t-il de celui d’un boucher non bio ?

Nous sommes tous deux, des artisans dotés d’un savoir-faire. Toutefois, travailler en bio suppose un suivi plus drastique, au niveau administratif – A savoir : assurer le suivi des commandes, vérifier la provenance de la viande, du fournisseur à l’étal... D’autant plus, quand on sait que notre offre "viande" est issue d’un approvisionnement prioritairement local.

 

Qu’est-ce qui distingue la viande bio de la viande conventionnelle ?

Consommer de la viande bio, c’est l’assurance de manger une viande sans OGM, sans pesticides, ni produits chimiques de synthèse. Contrairement au conventionnel, le goût de la viande est plus prononcé et la chaire savoureuse. Autre spécificité : la viande ne réduit pas à la cuisson !

 

Que retenez-vous du manifeste de la boucherie La Caba ?

  1. Manger moins [souvent de viande] mais mieux !
  2. Manger bio et local, c’est bon pour la planète.
  3. Respecter les sols, c’est respecter les animaux, et par ricochet, prendre soin des Hommes.

 

 

 

Qui est La CABA ?

 

Groupement crée par des consommateurs, en 1983, La CABA – coopérative d’alimentation biologique d’Anjou – regroupe producteurs (maraîchers, éleveurs, herboristes…), transformateurs et distributeurs. Elle fait partie des grandes coopératives qui ont contribué à la naissance du réseau Biocoop.

La coopérative comprend aujourd’hui 4 magasins : deux à Angers, un à Avrillé et un à Mûrs-Erigné. Tous soutiennent et participent au développement de l’agriculture biologique.

"Depuis sa création, La CABA cultive une image de coopérative engagée et militante. Actrice engagée dans l’économie locale, elle travaille avec pas moins de 140 fournisseurs locaux", poursuit Matthieu Pérouse. A ce jour, La CABA compte près de 15.000 coopérateurs et emploie 92 salariés.

 

A l’instar des autres groupements partenaires de l’enseigne, cette coopérative répond à un cahier des charges exigeant, qui va plus loin que la réglementation européenne :

-        aucune trace d’OGM tolérée,

-        exigences sociales, environnementales,

-        priorité à l’approvisionnement auprès de producteurs locaux,

-        rémunération équitable,

-        minimisation des transports,

-        recyclage des emballages.

 

L’enjeu est triple :

-        proposer une offre issue du commerce équitable,

-        valoriser le travail des filières françaises soutenues par Biocoop,

-        développer l’offre locale, en promouvant l’artisanat.

 

Prochaine initiative : supprimer les produits en format conditionné quand ils sont disponibles à la vente en vrac. "Des actions porteuses de sens qui donnent encore plus de poids à nos rayons vrac", explique Matthieu Pérouse.

 

Pour en savoir plus : Boucherie Biocoop La CABA – 58 rue Pasteur – 49130 Les Ponts-de-Cé.

 

Retour